Comment bien se servir d’une fourche bêche ?

L’une des choses les plus douloureuses dans le potager est de retourner la terre avec la bêche.

Dans cet article, je vais vous montrer les inconvénients de la spading et les avantages de la grelinette, avec comme bonus deux vidéos où vous pouvez le voir en action.

A découvrir également : Comment se servir d'une griffe de jardin ?

Bêcher, c’est à l’ancienne !

La bêche sur le rancart ! La plupart d’entre nous ont vu leurs parents ou grands-parents se faire transpirer pour piquer la terre de leur potager. À l’époque, c’était l’usage et il n’y avait pas d’alternative connue.

A lire aussi : Comment changer un manche de pelle ?

Parmi tous les inconvénients de la filature, je mentionnerai ceux-ci :

  • Le bécher est un travail épuisant qui donne des maux de dos.
  • Quand nous revenons une pelle de terre, la végétation qui était au-dessus est enterrée. En raison du manque d’oxygène, sa décomposition sera lente et elle peut même entrer dans la putréfaction, ce qui n’est pas idéal pour les cultures futures.
  • Le bord de la pique tuera un certain nombre de vers de terre, alors qu’ils sont nos meilleurs alliés pour aérer le sol.
  • Le labourage des terres tuera une partie de la micro-faune qui y vit et contribuera au maintien de la qualité des terres.

Tout en regardant bien, j’ai toujours trouvé deux situations où la filature peut être utile :

  • Lorsque le sol compacté comme une pelouse ou un remblai est cultivé pour la première fois après la construction.
  • Pour les terres très argileuses, où un bêche à l’automne permettra au gel hivernal d’éclater des moûtes compactes.

Mais ces deux situations ne persisteront pas si vous adoptez des techniques de jardinage naturel. Ils augmenteront le niveau d’humus de la terre, ce qui la rendra moins compacte. Après un an déjà, vous devriez remarquer une amélioration.

La barre n’est pas mieux

L’action des fraises de la barre transformera la terre en une sorte de semoule. À la première pluie, une croûte se formera sur la surface et tout le travail devra être fait à nouveau.

Le poids de l’engrenage et ses passages répétés finiront pas créer une « semelle de labourage » compacte sous le sol. Ce sera une barrière pour les racines des légumes.

Et je ne te parle même pas de bruit, d’odeur, etc…

La solution idéale

Le but ultime est le non-travail du sol, également appelé STL (technique sans travail du sol). Je ne suis pas encore là dans mon potager parce que ma terre tend encore à être trop compacte, mais c’est l’objectif que je vise.

Pour ce faire, il est nécessaire d’appliquer sur toute la surface du potager le nouveau jardinage :

  • Gardez le sol couvert de plantes toute l’année, avec des cultures et du paillis.
  • Apporter du compost maison, qui est plus vivant que le compost commercial : voir cet article.
  • Faire le compostage de surface est le plus efficace à mon avis : plus de détails ici.
  • Cultiver des engrais verts sur des parcelles inoccupées : c’est dans cet article.
  • Mélanger les différents légumes autant que possible.

Pour ceux qui veulent aller plus loin, je recommande cet article du blog Jardinons Soil Live ! qui explique l’importance des organismes vivants pour la structuration des sols.

Et la grelinette entre dans la scène

A grelinette 5 dents Pendant ce temps, le meilleur compromis pour desserrer votre terre sans bouleverser il est complètement d’utiliser un glrelinette.De par l’action de Lever qui est faite sur les manches de la grelinette, ses nombreuses dents vont décompresser la terre, mais sans la retourner.

Pour vous montrer le mouvement, j’ai fait une petite vidéo de 9 secondes où vous verrez que mon dos reste droit tout au long de l’action. Je n’ai jamais eu à forcer mon lombaire.

Voici tous les avantages que j’ai trouvés en utilisant la grelinette :

  • Tout d’abord, je dirais la facilité d’utilisation. Il n’y a pas besoin d’apprendre parce que le mouvement du corps est naturel et symétrique : 1. nous pressons avec le pied pour pousser les dents, 2. nous inclinons les manches vers l’arrière, 3. nous soulevons la grelinette en la faisant glisser environ quinze centimètres en arrière puis nous recommençons. Et c’est tout !
  • Puis vient le confort du travail. Plus de maux de dos, car pendant toute la durée du mouvement, le dos reste droit et ne subit aucun effort. Les deux manches font fonctionner les bras de manière naturelle. Nous ne soulevons pas la grelinette mais nous la glissons d’environ quinze centimètres, en reculant à chaque pas. C’est beaucoup moins fatigant que de soulever des pelles de la bêche.
  • Vitesse : Je peux être 5 fois plus rapide à ventiler une parcelle avec une grelinette que de la retourner avec une bêche. Regardez la deuxième vidéo ci-dessous pour avoir une idée de celui-ci.Contrairement aux idées populaires, une barre ne serait pas aller plus vite car il nécessite plusieurs passages.

Poursuite des avantages :

  • L’arrachage des « mauvaises herbes » : le mouvement du craquelé les déracinera et un passage au crochet permettra pour enlever la partie aérienne. Les racines resteront dans la terre et se décomposent, ce qui sera bénéfique pour le sol.
  • Le respect pour le sol : je l’ai déjà parlé ci-dessus, la griinette épargne vers de terre et presque ne dérange pas les bactéries, les champignons microscopiques, tous les très petits insectes.Ces petites bêtes précieuses ont le rôle de transformer la matière organique (fumier, compost, tonte de gazon, plantes coupées) en humus, qui sera créer la fertilité réelle de la terre.

Grelinette a également quelques inconvénients :

  • L’investissement initial est plus cher qu’une bêche conventionnelle (mais beaucoup moins qu’une barre !)
  • Le poids d’une goutte à goutte à 4 dents est environ une fois et demie celui d’une bêche (ne parlons pas de la barre !) , mais ce poids est ressenti seulement au moment du stockage et pas du tout pendant son utilisation, parce que vous ne soulevez jamais la grelinette, elle est glissée.

Comme c’est le cas après un chat, le travail n’est pas complètement terminé après l’utilisation de la grelinette. Il reste à casser les grosses moûtes (avec un croc par exemple) et ensuite donner un coup de râteau. Et puis, place pour les semis et les plantations !

Où trouver une grelinette ?

Il y a plusieurs largeurs de craquelures : de 3 à 5 dents.

Je conseillerais presque toujours de prendre un 5 dents si elle doit être utilisée par un homme, et un 4 dents pour les femmes. Et dans le cas d’une argile extrêmement ou de terre qui n’a jamais été travaillée auparavant, un 4 dents sera plus approprié.

Je ne vois pas trop l’utilité d’un 3 dents sauf pour les très petits potagers (moins de 10 m²) mais dans ce cas une fourchette à bêche fera aussi l’affaire.

Vous pouvez acheter votre grelinette dans le jardin ou par correspondance. Comme souvent, la qualité de fabrication dépendra du prix qu’on est prêt à mettre.

Environ 60€, nous trouverons des modèles chinois. Attention, ils sont moins robustes que les manufacturiers français. Les lecteurs m’ont dit qu’ils avaient tordu dents. Donc, à utiliser plutôt dans la terre légère.

A environ 80€, nous trouvons des modèles sérieux, comme le Biogrif 5 dents de Fiskars-Leborgne que j’utilise depuis de nombreuses années. Elle a l’avantage d’avoir vissé les dents, si facilement remplaçables, mais il ne m’est jamais arrivé de tordre une, et pourtant ma terre est lourde !

Les prix volent ensuite de 100€ à plus de 150€ pour certains modèles forgés.

La fourchette à bêche, une mini grelinette ?

Pour les petits potagers (moins de 20 mètres carrés) et les potagers carrés, la fourchette à bêche est une bonne alternative. Il permet de ventiler la terre comme je l’utilise souvent pour ventiler au milieu de la saison de petites zones de mon potager qui sont entourées d’autres cultures.

La fourche à bêche est idéale pour les jardins potagers en carrés

Vous devez avoir au moins un de ces 2 outils ! Pour conclure

Ne manquez pas de lire les nombreux commentaires sous l’article. C’est très intéressant de connaître l’expérience des autres (et pas seulement la mienne), il y a beaucoup à apprendre.

Alors, allez-vous jeter la bêche cette année et commencer à « bousser » ?

ARTICLES LIÉS