Comment entretenir une butte en permaculture ?

C’est l’automne, que dois-je faire de mes collines de lasagne (ou d’autres formes de collines vivantes) ?

Cette question se pose de façon récurrente. Donc aujourd’hui, nous allons essayer de le voir un peu plus clair.

A lire également : Pourquoi utiliser un annuaire et un tableau de bord dans son entreprise ?

Mais avant d’arriver à l’entretien des collines, il est essentiel de se poser une première question :

Dans quel état de désintégration est ma colline ?

Ma colline est-elle parfaitement décomposée, c’est-à-dire avoir une apparence de terre ?

A lire en complément : Quel bois pour les buttes de permaculture ?

Les matériaux qui le composent, au contraire, sont-ils encore à l’état brut ou pas complètement décomposés ?

Observez, plongez votre main dans la colline… et commencez par répondre à cette première question.

Avez-vous répondu à la première question ?

Donc nous pouvons maintenant procéder à l’entretien correct du monticule…

Comment maintenir sa butte ?

Mais, avant d’entrer dans les questions pratiques, nous devons encore nous poser une nouvelle question, à savoir ce qui est destiné à ma colline en croissance : vais-je planter des semis élevés dans la pépinière ou vais-je semer directement là ?

J’ai l’intention de planter des semis élevés en pépinière.

La plantation dans une colline peut être envisagée, qu’elle soit bien décomposée ou non. Mais de cet état va couler les contributions d’automne.

Le monticule est bien décomposé

Cette colline était bien décomposée. J’ai ajouté une couche de BRF puis une autre couche de compost. Je l’ai finalement recouvert de feuilles mortes pour l’hiver. Si la colline est déjà considérablement aplatie, elle sera complètement renouvelée, apportant successivement des couches de matériaux verts et de matériaux bruns, comme pour la création d’une nouvelle colline (à l’exception des cartons et de la première couche de branches grossières). Voir ici la constitution des monticules.

Si la colline est encore haute, nous pouvons simplement ajouter une couche de matériaux verts et une couche de matériaux bruns.

Dans les deux cas, le tout sera recouvert de paillage protecteur pour l’hiver.

La colline est petite décomposé

Butte insuffisamment décomposée. Je vais ajouter des orties, des feuilles de consoude et BRF L’objectif sera alors d’accélérer ce processus de décomposition.

Comment ? y compris des matériaux verts afin de favoriser l’élévation de la température et de relancer ainsi la décomposition. L’ortie est particulièrement recommandée, mais une BRF de jeunes branches, de feuilles de consoude, d’herbes vertes fraîchement coupées, de feuilles de poireaux ou d’autres résidus de cultures ou de déchets de cuisine sera la bienvenue.

Ces matériaux seront amenés dans une couche de 5 à 10 cm puis nous couvrons d’un bon paillis pour l’hiver (feuilles mortes, paille…).

Je prévois de semer directement

La butte devra être suffisamment décomposée à l’automne pour envisager de semer au printemps suivant.

Pour ce faire, nous n’apporterons sur la colline qu’un mélange de terre de jardin et de compost mûr, puis recouvrir le tout avec un bon paillis (paille, BRF ou feuilles mortes).

Ce paillage sera simplement jeté pour semer directement le printemps suivant.

Je suis un fan des cultures associées et je veux semer et planter

Encore une fois, la butte devra être suffisamment décomposée pour pouvoir semer directement dedans.

Donc, nous allons procéder comme ci-dessus.

Inutile de dire que ce n’est que ma façon de voir les choses… et il y a autant d’approches que les jardiniers ; remarques, suggestions et partage d’expériences sont toujours les bienvenus !

Pour un potager fertile, cliquez ici

ARTICLES LIÉS